La collaboration depuis plusieurs années déjà entre le photographe Robin H. Davies et l'Armée des Romantiques nous a donné envie de laisser une vitrine libre au travail de cet artiste. Vous y trouverez ses pensées et quelques unes de ses photographies selon son humeur...

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que la photographie?

 

Afin d'essayer de trouver un début de réponse, je propose une suite de substantifs, et non pas d'épithètes, qui correspondraient plutôt à des évocations ou à des conséquences, appartenances et interdépendances. Il n'y a aucune notion d'hiérarchie à interpréter dans l'ordre des mots:  

 

- Le temps : "L'homme n'a rien du temps que l'instant qu'il possède” (François Malaval)

- La géométrie : "La géométrie est aux arts plastiques ce que la grammaire est à l'art de l'écrivain” (Guillaume Apollinaire)

- Le Kairos : le moment décisif parmi les moments décisifs !

- Le regard : y compris, voire surtout vers l'intérieur de soi-même

- La sensation, la sensualité, la sensibilité : délicatesse, discrétion et tendresse

- L'émotion, l'âme : "...un mouvement que notre cœur enflamme...”

- La Gélodacrye, Jacques Grévin),

- La réalité : NON!

- La reproduction : NON!

- L'illustration : NON!

- La fidélité (à l'original) : NON !

- Le mysticisme, la spiritualité, l'étonnement : On ne devrait s'étonner que de pouvoir encore s'étonner. (La Rochefoucauld)

- Le second degré, l'humour, la philosophie, la psychologie : Malheureux peut-être l'homme, mais heureux l'artiste que le désir déchire! (Charles Baudelaire),

 

En jouant avec les mots, l'on pourrait considérer la photographie comme l'Illustration de l'âme du photographe,. Dans son Dictionnaire universel Antoine Furetière donna comme définition pour l'adjectif « étonnant » : il y a une infinité de secrets dans la nature, de merveilles qui sont « étonnantes ».

Pour le verbe « étonner » Furetière écrivit: causer à l'âme de l'émotion, soit par surprise soit par admiration, soit par crainte. On « s'étonne » de tous les accidents extraordinaires qui arrivent dans le monde. Un philosophe chrétien doit « s'étonner » à tout moment des merveilles de la grâce &  de la nature...

Je rajouterais que l'on soit photographe chrétien, musulman, juif ou taöïste, l'on se doit de s'étonner de la même manière.

- L'humilité : « Les hommes doivent dresser les yeux pour contempler les œuvres de Dieu, d'autant qu'ils en sont ordonnés Spectateurs, et que le monde leur est dressé comme un théâtre à cet effet »

- Le respect, la patience : Ô combien importante !

- La concentration : essentielle !

- L'anticipation : aussi importante que la patience.

- La Poésie, le « jugement » : le jugement, ne serait-ce que celui de la considération, mais aussi celui de l'estime, de l'observation et de la réflexion. (livre I, ch.26, Montaigne)

- L'entendement : du moins on essaie!

- La Vanité : L'air, dès que point le jour, est rempli d'innombrables images auxquelles l'œil sert d'aimant  (Léonard de Vinci)

- L'intemporalité et/ou l'intemporel : Qu'est-ce qu'un homme dans l'infini? « Pensées » (fragment 230, Blaise Pascal)

 

"Puis çà, puis là....”

 

Robin .H. Davies

5356-25.jpg
41392-18.jpg
05-15963-18A.jpg
43184-34.jpg
533870-22A.jpg
672881-5.jpg
1-10.jpg
02-19331-30A.jpg
04-66862-25.jpg
11-901611-0A.jpg
09-246329-17.jpg
07-40305-22.jpg
06-881653-32.jpg
54-41391-32.jpg
41392-36.jpg
12-276964-36.jpg
13-29653-12.jpg
15-246305-33.jpg
15a-036492-25.jpg
19-881653-36.jpg
02-00212-1A.jpg
00b-209995-36.jpg
11834-26.jpg
11831-22.jpg
31a-65059-36.jpg
11-901611-0A.jpg